Glossaire

Écrit par Chrystel cheppuis.

A

 

Adresse IP

Un code à 4 octets permettant à un ordinateur d'être identifié sur Internet. L'adresse IP est le système d'identification du protocole IP. Grâce à une adresse IP, on peut communiquer avec cet ordinateur quelque soit sa localisation dans le monde grâce au processus de routage.

 

Applet Java

Un programme en java inclus dans une page web et exécuté par le navigateur. Parmi les applications des applets, on trouve : menus ou élément de navigation, défilement de texte, visualisation d'objet en 3D, effets visuels, etc. Pour pouvoir exécuter ces applets, il faut autoriser votre navigateur à utiliser java. Les applets sont connues pour poser des problèmes de compatibilités avec les anciens navigateurs. Pour éviter les problèmes, la version de java doit être ancienne (1.1.*, voire 1.0.2), et la version du navigateur récente...

 

AS, système autonome

Autonomous system, ou système autonome : réseau appartenant à une seule société. Grâce au numéro identifiant son AS, cette société peut établir des accords de peering avec d'autre AS, par l'intermédiaire de routeur frontière utilisant les protocoles de routage spécifiques comme BGP.

 

ASP

Application Server Page : système de génération de page dynamique par langage de script proposé par Microsoft, et supporté essentiellement par le serveur web de Microsoft, Internet Information Server (IIS). Les pages ASP sont des pages HTML incluant des petits morceaux de code générant les parties modifiables de la page, en utilisant les paramètres fournis dans l'URL et par exemple une connexion à une base de donnée.

 

ASP, application service provider

Société fournissant des services ou des applications par l'intermédiaire d'un site Internet. L'utilisateur n'a besoin généralement que d'un client léger, comme un navigateur.

 

ATM

Asynchronous Transfert Mode : système de transmission de réseau très efficace, au niveau de la couche 2. ATM est utilisé la plupart du temps pour des transports de données sur de grandes distances, avec support fibre optique, mais trouve aussi sa place dans les réseaux locaux (sur fils de cuivre).

 

B

 

Backbone

Réseau de très grande capacité (de 1 Mbit/s à 10 Gbit/s ) transportant les informations à l'échelle internationale. Les backbones sont installés et maintenus par des opérateurs de télécommunication, et servent aussi bien à transporter les conversations téléphoniques que le transfert de données ou le traffic d'Internet. L'ensemble des backbones utilisés pour relier les réseaux locaux ou métropolitains entre eux grâce au protocole IP constitue ce que l'on appelle Internet.

 

Bande passante

Capacité d'un réseau à transmettre une certaine quantité d'information par unité de temps. La bande passante se mesure en bit / s ou en octet / s, ou avec leurs multiples.

Rappelons qu'un octet = 8 bits.

 

Base de données

Système permettant de stocker une grande quantité d'information et de permettre leur extraction et consultation rapide en organisant correctement ces données sur des moyens de stockage de masse (disque dur, etc.).

 

BGP

Border gateway protocol : protocole assurant le routage aux frontières entre deux systèmes autonomes. Ce protocole permet d'implémenter les accords de peering entre deux opérateurs.

 

C

 

CGI, script CGI

Common Gateway Interface : système d'interface permettant à un programme de recevoir des requêtes par l'intermédiaire d'une page web. Les programmes de ce type sont souvent écrits dans des langages de programmation comme le langage C ou le PERL.

 

D

 

DNS

Domain Name System : système permettant de convertir le nom d'un serveur en une adresse IP. C'est en quelque sorte l'annuaire d'Internet. Le système DNS est en fait constitué par un ensemble de serveurs DNS qui sont capables de dialoguer entre eux pour "résoudre" un nom de machine. Au départ, on trouve les serveurs cache des fournisseurs d'accès qui servent à accueillir les requêtes des ordinateurs connectés à Internet. Quand ce serveur DNS initial ne connaît pas l'adresse IP du nom demandé, il se connecte au serveur DNS principal gérant le domaine principal du nom de machine : serveur du .com, du .fr, etc. Ensuite, chaque nom de domaine dispose d'un serveur DNS qui permet de gérer toutes les machines du domaine. Sans ce système, il faudrait connaître par coeur l'adresse IP de chaque serveur web, comme si vous deviez apprendre les numéros de téléphones de vos contacts ...

 

Domaine principal

Domaine du système DNS qui servent à classer les noms de domaines par pays ou par activité. Il s'agit d'un vocable de deux ou trois lettres. Dans le cas du pays, il s'agit de l'abréviation en deux lettres internationale du pays : fr pour la France, de pour l'Allemagne, jp pour le Japon, etc. Pour les codes d'activité :

com société

org association à but non lucratif

net société associée au fonctionnement d'Internet

edu université nord-américaine

mil organisme militaire des Etats-Unis

gov organisme du gouvernement des Etats-Unis

 

 

E

 

Ethernet

Protocole de transmission au niveau de la couche 2 du modèle OSI, utilisé dans les réseaux locaux. Les premières versions d'ethernet fonctionnent avec un débit de 10 Mbit/s, et sont encore largement utilisées car peu coûteuses et suffisantes pour les applications de bureautique ou du web. Les nouvelles versions (fast Ethernet) proposent des débits de 100 Mbit/s à 1 Gbit/s. Le support physique est une paire de fils de cuivre, sauf pour le débit de 1 Gbit/s qui peut aussi être utilisé sur fibre optique.

 

F

 

Flash

Technologie d'animation proposé par la société Macromédia. Flash désigne à la fois un format de fichier, extension .swf et un système de visualisation distribué sous forme de plugin pour les navigateurs. Flash permet de présenter des animations multimédias interactives.

 

G

 

 

 

H

 

HTML

Hyper Text Markup Language : langage servant à décrire des pages web, spécifiant le texte de cette page, sa mise en page, ainsi que les images et les autres composants, et les liens vers d'autres pages web. Les composants et les liens sont spécifiés sous la forme d'URL.

 

HTTP

HyperText Transfer Protocol : un protocole de niveau 6 permettant le transfert d'informations entre les serveurs web et les navigateurs.

 

HTTPS

HTTP Sécurisé : protocole identique à HTTP, dans lequel on utilise une couche IP sécurisée, comme SSL, pour transmettre les informations.

 

Hub et switch

Appareil permettant de relier entres eux plusieurs appareils de réseaux. Le switch est plus performant que le hub, car chaque paire d'appareils reliés dispose de son propre canal de transmission, alors que le hub utilise un bus commun.

 

I

 

ICMP

Internet Control and Management Protocol. Ce protocole de niveau 3 est utilisé pour les travaux de maintenance sur un réseau IP.

 

IP

Internet Protocol : protocole de communication d'Internet, de niveau 3, permettant de s'affranchir des caractéristiques physiques de chaque réseau (Ethernet, ATM, etc.) et d'unifier ainsi un nombre très grand de réseaux locaux à travers des liaisons longue distance et les backbones des opérateurs. Dans ce type de réseau, chaque noeud (routeur, serveur, etc.) est désigné par une adresse IP.

 

J

 

Java

Language de programmation orienté objet, inventé par Sun Microsystems au début des années 90, et qui a connu un vif succès auprès des programmeurs, car il permet de s'affranchir des contraintes imposées par les spécificités des différents systèmes d'exploitation. Ainsi, Java permet de programmer une interface graphique fonctionnant avec le même code source sous Windows, Solaris, Linux ou Mac OS. Les programmes java sont compilés dans un pseudo language machine, le bytecode, qui s'exécute ensuite sur des machines virtuelles disponibles pour chaque système d'exploitation.

 

Javascript

Langage de script introduit par Netscape et permettant d'introduire quelques éléments de programmation directement dans le code HTML des pages web. Sa syntaxe ressemble à Java, d'où son nom. Il possède également la notion d'objet, qui permet de manipuler certains paramètres des fenêtres, des formulaires ou de la page web.

 

JSP

Java Server Page : système de génération de page dynamique par un language de script très proche de java. Lors du premier chargement de la page dans le serveur web, elle est compilée sous la forme d'un servlet. Ce servlet est ensuite lui-même utilisé pour générer la page.

 

JVM

Java virtual machine : machine virtuelle sur laquelle les programmes écrit en java et compilés en "bytecode" s'exécute. On retrouve des JVM dans la plupart des navigateurs, ce qui leur permet d'exécuter des applets java, et dans certains serveurs web et dans les serveurs d'application afin de permettre l'exécution des servlets.

 

K

 

L

 

M

 

N

 

Navigateur

Programme permettant de charger des pages web et d'autres contenus à travers un réseau depuis un serveur web et de les visualiser pour un utilisateur. Le nom de navigateur provient de l'analogie de la "toile d'araignée" (web) des liens entre les documents HTML que l'on parcourt de proche en proche.

 

Nom de domaine

Le nom d'un réseau d'ordinateurs, et reprenant généralement le nom d'une société, d'une marque ou d'un organisme propriétaire. Exemple :

WebCertifier.com, WebCertifier.fr et WebCertifier.net sont des noms de domaines appartenant à WebCertifier. Ils servent ensuite à constituer des noms de machines comme www.WebCertifier.fr qui désigne la machine qui nous sert de serveur web. Les noms de domaine sont la plupart du temps constitués de deux parties, séparées par un point, la première désignant le nom ou la marque du propriétaire du domaine, la deuxième désignant le domaine principal, comme ".com", ".fr" ou ".net".

 

Nom de machine, nom d'hôte

Nom permettant de désigner une machine sur Internet. Il est constitué d'un identifiant quelconque, suivi d'un point et d'un nom de domaine. Le nom de domaine sert à retrouver de manière naturelle les serveurs sur Internet plutôt que de retenir l'adresse IP correspondant à ces machines. Ainsi, si l'on s'intéresse à la société ZZZZZZZZZ, on pourra essayer de se connecter avec son navigateur sur le nom www.zzzzzzzzz.com, en espérant que cette machine existe. Le système DNS permet de retrouver l'adresse IP de la machine à partir de son nom.

 

O

 

Modèle OSI

Modèle de référence spécifiant comment doivent être organisés les protocoles de transmission d'information au sein d'un réseau de télécommunication. Le modèle définit 7 "couches" de protocoles, s'appuyant les unes sur les autres :

Couche 1 :

couche physique représentant le signal - mécanique, acoustique, électrique ou électromagnétique - transmis entre deux points.

Couche 2 :

couche des données représentant les informations codées dans la couche 1, sous forme binaire.

Couche 3 :

couche réseau, permettant à une information d'être transmise de proche en proche entre les noeuds du réseau - i.e. le routage. On trouve le protocole IP dans cette couche.

Couche 4 :

couche de transport, permettant de passer d'une unité d'information - le paquet - à un flux transmis entre deux points. Elle assure le contrôle d'erreur et assure l'intégrité des données transmises.

Couche 5 :

couche de session, qui assure le démarrage et la fin des transmissions de flux de données entre deux points. On trouve les protocoles TCP, UDP et ICMP à cheval entre cette couche et la couche 4.

Couche 6 :

couche de présentation, qui assure l'interprétation des informations transmises au sein du système d'exploitation ou des différents programmes d'application en réseau. On trouve les protocoles HTTP, FTP, SMTP, SNMP ou NNTP dans cette couche.

Couche 7 :

couche applicative qui représente le dialogue client-serveur entre les applications en réseau : mail, web, transfert de fichier, forums de discussion, etc.

 

 

P

 

Page web

Document visualisable par un navigateur web, transmis par le protocole HTTP et écrit en langage HTML. La page présente une information un peu similaire à celle d'un document de traitement de texte, à ceci près que :

 

on peut passer par des liens à d'autres documents (page web, images, vidéos, etc.)

 

on peut inclure des éléments animés (flash, gif animé), interactifs (flash, VRML) ou des petits programmes (javascript, applet java)

 

des formulaires et des boutons peuvent produire des effets complémentaires (commande, inscription, paiement, etc.)

 

Page web dynamique

Page web dont le contenu est généré par une application, et non simplement récupéré sur le disque dur du serveur.

De nombreuses méthodes sont utilisées pour générer ces pages dynamiques : script CGI, pages ASP, inclusions coté serveur, pages JSP, servlet, page PHP, etc.

Comme ces pages sont générées par des programmes, qui eux-mêmes doivent récolter des informations auprès de différentes sources (serveur de base de données, etc.), leur temps de réponse et leur rapidité dépendent fortement de la charge du serveur d'application, des paramètres fournis, etc.

 

Peering

Accord d'achat ou d'échange de bande passante entre deux systèmes autonomes.

 

PHP

Langage de programmation interprété permettant la génération de pages web dynamiques par le serveur web.

 

Certifier

Un programme qui utilise une requête "echo-reply" ICMP afin de mesurer le temps de réponse d'un ordinateur dans un réseau. La requête "echo-reply" demande juste à la machine hébergeant le site de renvoyer une "réponse". La commande Certifier peut vous indiquer si la machine est accessible, le temps qu'il lui faut pour renvoyer des informations et la fréquence avec laquelle il perd ces informations.

 

Point de mesure

Serveur du système WebCertifier permettant d'effectuer des mesures et des tests depuis un emplacement bien spécifique d'Internet, à partir d'un backbone.

 

Q

 

R

 

Réseau

Ensemble d'appareils informatiques (postes clients, serveurs, appareil de réseaux (switch, routeur, etc.)) reliés entre eux par des liaisons.

 

Réseau local, LAN (local area network)

Réseau informatique dont les noeuds sont proches les uns des autres, situés dans le même bâtiment ou des bâtiments proches.

 

Résolution DNS

Mécanisme du système DNS consistant à traduire un nom de machine en adresse IP. Un exemple est le plus sûr moyen de comprendre ce mécanisme : quand votre ordinateur cherche à se connecter au serveur www.WebCertifier.fr .

 

il s'adresse à son serveur DNS par défaut. Celui-ci n'a aucune raison de connaître à l'avance l'adresse IP de www.WebCertifier.fr, donc :

 

le serveur DNS par défaut s'adresse au serveurs DNS "racine" pour avoir d'adresse du serveur DNS autoritaire pour le domaine principal "fr" (France); ce serveur racine lui répond.

 

le serveur DNS par défaut s'adresse au serveurs DNS du ".fr" pour connaître l'adresse du serveur autoritaire du domaine "WebCertifier.fr"; le serveur du .fr lui répond.

 

le serveur DNS par défaut s'adresse enfin au serveur autoritaire du domaine "WebCertifier.fr" pour connaître l'adresse du serveur www.WebCertifier.fr; le serveur de WebCertifier.fr lui répond.

 

le serveur DNS par défaut répond à votre ordinateur avec l'adresse IP de www.WebCertifier.fr.

 

RFC

Request for comment : document public définissant une norme, un protocole ou un format de fichier sur Internet. Ce document a été accepté par l'ensemble de la communauté informatique et définit une référence que les programmes travaillant en réseau sont censés respecter.

 

Route, routage

Une suite d'adresses IP représentant le chemin emprunté par l'information entre deux ordinateurs. Les routeurs permettent de trouver dynamiquement et de proche en proche le meilleur chemin à travers Internet. Des programmes comme traceroute permettent de déterminer quel est la route entre son ordinateur et un serveur.

 

Routeur, Passerelle, Gateway

Un appareil qui permet la connexion entre deux réseaux et et aide à trouver des routes entre deux ordinateurs.

 

S

 

Serveur

Programme délivrant des informations en répondant à des demandes (requêtes).

Ordinateur conçu pour accueillir des programmes serveurs :

fonctionnement 24 h / 24

 

dans des centres de calculs

 

connecté à un réseau

 

sans périphérique : ni clavier, ni

souris, ni écran

 

Serveur d'application

Programme fabriquant des pages dynamiques en réponse à une requête HTTP. Par extension, le serveur permettant l'exécution de ce programme.

 

Serveur DNS

Serveur constituant le système DNS, et permettant la résolution DNS. Un serveur DNS gérant un domaine particulier est dit "autoritaire" pour ce domaine : il est certain que les réponses qu'il donne sont valides. Un serveur DNS secondaire sert comme secours en cas de panne des serveurs principaux. Si le serveur DNS qui gère votre nom de domaine tombe en panne, votre site web sera très vite totalement inaccessible...

 

Serveur web

Programme serveur permettant d'envoyer des pages web et d'autres documents par l'intermédiaire du protocole HTTP. L'un des plus répandus, parce qu'il est très performant, extensible, stable et en plus gratuit est le serveur apache. Par extension, l'ordinateur serveur accueillant ce programme.

 

Servlet

Programme java inclus dans un serveur web, ou dans un serveur d'application et permettant de générer des pages dynamiques. Le servlet utilise les paramètres fournis par l'URL pour fabriquer un document qui est ensuite renvoyé par le serveur web.

 

SHTML, server-side include

Page HTML incluant des codes et des programmes de script comme javascript devant être exécuté par le serveur web avant l'envoi de la page. C'est un moyen de fabriquer des pages dynamiques.

 

Site web

Ensemble de pages web formant un tout cohérent, reliées entre elles et la plupart du temps fournies par le même serveur. La page d'entrée par défaut est appelée la home page. Elle est accessible par un URL plus intuitif que les autres : http://nom-du-site/, où nom-du-site est très souvent : www.nom-de-la-société.fr ou .com

 

SLA

Service level agreement : accord entre un opérateur ou un hébergeur et son client spécifiant les caractéristiques minimales du service fourni. Pour un accès sur un backbone, les SLA portent généralement sur le temps de réponse ICMP, sur la disponibilité de l'accès ou sur sa bande passante.

 

SMS

Short message system : système d'envoi de messages textes courts (160 caractères) pour téléphone portable compatibles avec la norme GSM. Envoyé par un canal différent de la voie, il arrive parfois que ces messages, initialement conçus pour la gestion des réseaux mobiles, subissent des retards importants (jusqu'à plusieurs heures).

 

SNMP

Simple Network Management Protocol : protocole de niveau 6 permettant de surveiller un ensemble d'appareils de réseau (serveur, routeur, etc.)

 

SSL

Secure Socket Layer : protocole de sécurisation de la transmission d'information, se plaçant au niveau du protocole TCP. SSL utilise le principe de la cryptographie par échange de clefs publiques, qui permet à deux correspondants de crypter une conversation sans se connaître préalablement. Chaque correspondant A et B fournit sa clef publique à l'autre au cours d'une "poignée de main" (handshake).

La clef publique de A sert ensuite à B pour crypter les informations qu'il transmet à A et réciproquement. Seul A pourra décoder cette information cryptée avec sa clef privée, qu'il est le seul à connaître. Ainsi, une personne espionnant la conversation ne pourra pas décoder les informations, car elle ne connait pas les clefs privées de A et B, qui n'ont jamais transité par le réseau.

 

T

 

Traceroute

Programme permettant de découvrir quelle route empruntent les informations entre un ordinateur et un serveur. Le principe est d'envoyer des paquets de durée de vie limitée pour provoquer des erreurs de la part des routeurs qui jalonnent la route. Ces routeurs envoyant chacun un paquet d'erreurs, on découvre ainsi la route en commencant par un paquet de durée de vie 1 et en augmentant de 1 à chaque étape. Le programme a de nombreuses limitations, en particulier quand les routes sont instables, ou quand on rencontre un firewall ou certains routeurs au comportement bizarre. Certains sites, comme traceroute.org, permettent de faire des traceroutes depuis de nombreux serveurs dans le monde entier.

 

TCP

Transport Control Protocol : protocole de niveau 4 et 5 servant au transport de l'information sur Internet et permettant aux ordinateurs et aux routeurs de transporter l'information entre deux ordinateurs distants. Le protocole TCP est adapté à la transmission de flux durables entre deux ordinateurs, comme lors de la transmission de fichiers de taille importante.

 

U

 

UDP

Universal Datagram Protocol : protocole de niveau 4 et 5 servant au transport d'informations ponctuelles. UDP ne dispose pas de vérification d'intégrité de l'information transmise, et ne donne donc aucune garantie que l'information transmise à bien été reçue par son destinataire. La principale application de UDP est le mail.

 

URL

Universal Resource Locator : c'est la référence codée d'une ressource (fichier, image, application, etc.) accessible par un réseau via un serveur. L'URL spécifie :

la nature du serveur (http, ftp, etc.),

le nom ou l'adresse IP de la machine sur lequel la ressource se trouve,

le chemin d'accès au dossier,

son nom,

éventuellement d'autres paramètres tels que la position sur une page html ou les paramètres d'une page dynamique.

 

Accès client

 

 

 

entrer dans votre colmpte client

 

Lorsque vous désirez vous connecter, vous devez entrer le login et le mot de passe qui vous ont été fournis lors de l'inscription de votre première URL ou lorsque l'administrateur du compte de votre entreprise vous a ajouté en tant qu'utilisateur du service.

 

Login

 

Entrez le login qui vous a été fourni. Attention : la casse et les espaces sont pris en compte, y compris en début ou en fin.

Password

 

Entrez le mot de passe qui vous a été fourni. Attention : la casse et les espaces sont pris en compte, y compris en début ou en fin.

 

Si vous avez oublié votre login ou votre mot de passe ou bien si vous ne parvenez pas à rentrer dans votre compte:

Contactez notre support techniquet : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.