Alarmes

Écrit par Chrystel cheppuis. Publié dans Conseil

Les services de WebCertifier vous permettent d'être prévenus de tout dysfonctionnement de votre site :

  

vous pouvez réagir très rapidement aux pannes en étant prévenu directement sur votre téléphone portable.

  

un prédiagnostic par email vous aide à comprendre ce qui s'est produit sur votre site, quelles en sont les causes possibles, et à qui s'adresser pour résoudre le problème.

  

filtrage des fausses alarmes.

  

un contenu anormal de vos pages est détecté : 

  

détection de piratage 

  

vérification du bon fonctionnement des applications en ligne : commerce électronique, formulaires, etc. 

 

  

lorsque la fin d'une panne est détectée, vous recevez un récapitulatif des erreurs survenues par mail.

WebCertifier vous permet de gérer complètement l'information lors d'une alarme : 

  

chaque utilisateur enregistré dans le compte de votre société peut paramétrer son système d'alerte.

  

filtrage par type de panne et par URL. 

  

choix d'un mode d'alerte pour chaque type de panne : email, SMS ou email sur téléphone portable. 

 

Ainsi, vous pouvez avertir le webmaster en urgence lors d'une erreur de contenu, et lui notifier les problèmes liés à l'hébergement par email. Pour ceux-ci, votre responsable d'hébergement recevra un SMS. 

 

Le système détecte toute anomalie lors du chargement de vos pages : 

  

problèmes de réseaux : erreurs de routage, erreur ou anomalie dans le serveur DNS, nom de domaine redevenu public;

  

problème lié au serveur : machine inaccessible; 

  

problème logiciels : surcharge du serveur, mauvaise configuration; 

  

problème de contenu : changement de titre, absence de mot clef; 

 

En savoir plus -> le système de gestion des alarmes dans le guide des services. 

 

Faq technique

 

D'où faut-il mesurer les pages web ?

 

Nous mesurons la performance directement sur les infrastructures principales d'Internet, les "backbones". Ce sont les réseaux principaux, les autoroutes en quelque sorte. Il est plus facile de savoir combien de temps mettent les gens pour atteindre le centre ville en partant des échangeurs d'autoroute, plutôt que de partir de chaque maison.

 

Il y a plusieurs avantages à prendre ce point de vue pour mesurer la performance des sites web :

chaque site de mesure représente une vaste population d'internautes.

 

 

la mesure est prise au bout de la chaîne que vous maîtrisez :

sur les backbones, nous voyons une situation qui sera dégradée par les fournisseurs d'accès. Si la situation est mauvaise ou même moyenne, ce sera encore pire derrière un modem et le réseau d'un fournisseur d'accès.

vous pouvez améliorer grâce à une analyse précise de nos mesures chacun des éléments de la chaîne que nous surveillons : adapter votre matériel, ou vos logiciels, augmenter la bande passante de votre connexion, ou encore choisir judicieusement l'opérateur qui vous fournit votre connexion.

 

Pourquoi ne pas mesurer les sites derrière une connexion modem ?

 

On peut facilement imaginer que pour avoir une mesure aussi proche que possible de ce que voient les internautes, on fasse des mesures de performances depuis un modem analogique. En fait, il est impossible d'avoir le point de vue de l'internaute final, pour les raisons suivantes :

il y a une telle variété de situations qu'il faudrait tester tous les fournisseurs d'accès, dans toutes les villes, avec modem, ADSL, câble, boucle radio, etc. pour avoir une vision statistiquement représentative ;

cela serait beaucoup plus cher de mesurer votre site que de l'héberger ;

il faudrait tellement d'ordinateurs de test que nous saturerions votre site rien qu'en le mesurant;

la performance dépend aussi de l'ordinateur de l'internaute final (mémoire, puissance), des versions des navigateurs, des plug-ins et des autres logiciels utilisés simultanément par l'internaute.

 

D'autre part, avoir de telles précisions ne serait pas utile :

il faudrait avoir des informations ultra-précises sur vos internautes : dans quelle ville, avec quel matériel, quelle connexion, quel navigateur et autres logiciels ils utilisent pour pouvoir tirer parti de ces chiffres.

si vous constatiez un problème spécifique sur un fournisseur d'accès, vous ne pourriez pas le résoudre : vous n'avez aucun moyen de pression sur les FAI pour améliorer leur réseau dans telle ou telle ville.

si un internaute a des problèmes avec son fournisseur d'accès, il verra tous les sites lents, pas seulement le vôtre. Dans ce cas, c'est à l'internaute de régler ses problèmes avec son fournisseur, pas à vous.

 

Comment choisissons nous les emplacements de nos points de mesure ?

 

Avant d'implanter un nouveau point de mesure, nous effectuons une étude rigoureuse prenant en compte :

les principaux fournisseurs d'accès du pays concerné et leur nombre de clients

les réseaux auxquels ses fournisseurs achètent de la bande passante

 

Nous savons ainsi quels réseaux représentent le mieux les internautes d'un pays, ou quel est le degré de couverture de chaque réseau, ce qui nous permet d'optimiser nos emplacements, et de connaître le pourcentage d'internautes couvert par notre réseau.

 

Bien souvent, ce ne sont pas les réseaux avec les connexions les plus développées qui représentent le mieux les internautes.

 

Faut-il installer un logiciel sur son site ?

 

Le système de WebCertifier simule la visite d'un internaute sur votre site à intervalles réguliers. Cela signifie qu'il n'y a rien de plus à faire par rapport à votre site, et vous n'avez donc aucun logiciel à installer.

 

Toute la configuration de votre service se passe à travers notre site web dans la partie réservée à nos clients. Les informations recueillies sur votre site sont également consultables en ligne, ou envoyées par email ou sur votre téléphone portable, si vous le souhaitez. Il vous suffit donc d'un navigateur pour profiter de nos services.

 

Que penser des solutions logicielles de mesure de performance et de surveillance de réseau ?

 

Certains logiciels de monitoring de réseau vous proposent des fonctionalités qui semblent proches des services proposés par WebCertifier. Parmi les fonctions proposées par ces logiciels :

Surveillance du bon fonctionnement des différents appareils d'un réseau (routeurs, switches, hubs, firewall, etc.) et alerte en cas de panne

Mesure du temps de réponse des applications du réseau

Détermination des bandes passantes de segment de réseau

Vérification de SLA

 

 

L'architecture de ces logiciels est en général de disposer de logiciel sur chaque poste client d'un réseau, ainsi que sur les serveurs ou les appareils réseaux adaptés (supportant notamment des agents SNMP). Il faut ensuite consacrer un serveur à la collecte des informations de ces sondes logicielles, à leur stockage et à la gestion des alarmes.

 

Les différences entre ce type de logiciel et WebCertifier sont nombreuses :

la vision des performances et des problèmes est purement interne, puisque les sondes sont déployées dans l'intranet du client. Pour obtenir une mesure fiable des performances et des problèmes vus par les visiteurs d'un site web, il faudrait installer une infrastructure similaire à la nôtre, et donc supporter les coûts d'hébergement de plusieurs serveurs chez plusieurs opérateurs. Vous supporteriez seul les coûts que nous partageons entre tous nos clients.

les mesures prises sont souvent générales et mal adaptées aux spécificités du web

le modèle de coût et de mise en oeuvre de ce type de solution est typique d'un logiciel complexe : achat de licence initial, formation du personnel à l'utilisation et à la mise en oeuvre, puis ensuite coût de maintenance. En pratique, il faut des moyens humains et financiers importants pour la mise en oeuvre de ce type de solution.

 

La solution de type "ASP" proposée par WebCertifier est donc bien plus adaptée à la mesure de performance de votre site web, aussi bien en terme de coût que d'information fournie.

 

Comment fonctionne le système d'alerte ?

 

Lorsque WebCertifier teste un URL, ce qui est le cas tous les quarts d'heure dans la plupart de nos offres, il y a une analyse complète de l'URL et du processus de connexion afin de contrôler s'il y a le moindre problème. Reportez-vous à la page " problèmes " pour voir précisément ce qui peut se passer et pourquoi. Si le programme détecte une erreur et si le service d'alerte fait partie de l'offre que vous avez choisie, une "trace d'alarme" est ouverte dans la base de données centrale de WebCertifier afin de suivre l'évolution du problème au cours du temps.

 

Chaque personne qui surveille l'URL pour ce type d'erreur est prévenue au début de la panne. Comme les erreurs sont suivies grâce à des tests réguliers, elles sont répertoriées dans la "trace d'alarme". Si le problème est résolu les contacts sont, après un délai de sécurité, prévenus par e-mail. Cet e-mail donne un rapport complet de toutes les erreurs qui se sont produites. Les contacts peuvent suivre "la trace d'alarme" pendant la panne en se connectant à la page de l'URL ayant un problème dans l'interface du site de WebCertifier.

 

Comment WebCertifier filtre les fausses alarmes ?

 

Quand une panne est détectée, nous vérifions plusieurs fois après quelques secondes que la panne persiste. En effet, il est fréquent d'observer des "micro-pannes", notamment lors des connections. Il est donc important de ne pas déclencher un processus d'alerte si la panne n'est pas vérifiée.

 

WebCertifier vous permet de choisir le nombre de vérifications qui seront effectuées, afin d'ajuster le degré de réactivité que vous souhaitez avoir pour chaque URL.

 

Comment être prévenu en cas de problème sur son site ?

 

La méthode par défaut est l'envoi d'un email détaillant la panne : nature, causes possibles, vérifications ou actions suggérées. Cependant, on n'a pas toujours le temps de lire son mail en permanence, et il est nécessaire de disposer d'un système d'alerte qui puisse vous joindre à tout moment. WebCertifier propose à ses clients français deux solutions pour parvenir à les prévenir d'un problème, toutes deux liées à l'utilisation du téléphone portable :

l'utilisation de fonction d'email sur votre téléphone. Certains forfaits d'opérateurs de téléphonie mobile vous proposent de disposer d'une adresse email qui vous permet de recevoir des courriers électroniques directement sous forme de mini-message. La taille de ces mails est restreinte. Ces adresses sont souvent de la forme "mon-numéro@mon-opérateur.com" .WebCertifier peut tirer partie de ce système en vous envoyant à cette adresse uniquement l'information qu'il existe une panne sur tel URL.

l'utilisation de SMS, mini-message qui vous précise qu'un de vos URLs subit une panne. L'envoi de mini-message est facturé hors abonnement.

Vous pouvez définir le mode qui vous convient le mieux, et choisir pour chaque personne inscrite dans votre compte pour quel type de panne ils doivent recevoir les mini-messages.